Actualités

The Love Boat #3

27/11/2015 - Jeanneau

« The Love Boat », le pari d?un jeune couple, Sarah et Sébastien, qui a tout quitté pour une Transatlantique en Sun Légende 41. Suite de l?aventure au Maroc?

« Après quinze jours d'escale à Gibraltar, nous reprenons la mer, direction Rabat au Maroc. Nous traversons le détroit avant l'aube et l'AIS nous facilite encore une fois grandement la vie pour couper le rail réservé aux cargos. La suite de la navigation est très fatigante, à cause des nombreux bateaux de pêche sur le secteur. Aucun n'a d'AIS et la qualité de leurs éclairages n'est pas toujours assurée. Le soir, nous affalons le spi après être passés très (trop) près, d'un pêcheur que l'on pensait encore loin, confondu dans toutes les lumières sur l'horizon.

Nous passons nos quarts à deviner les caps des ligneurs à la pêche aux thons et à slalomer entre les bateaux et les casiers que l'on aperçoit. Après trente heures de mer, nous arrivons devant le port de Rabat, la Marina Bouregreg. L'entrée est difficile à cause de la houle souvent présente. Il est aussi conseillé d'appeler la capitainerie afin qu'un bateau pilote vienne nous guider à travers les bancs de sable de la rivière pour atteindre la marina. L'accueil est très chaleureux et les formalités vite effectuées. Un tramway nous permet de nous rendre dans le centre ville de Rabat très facilement. Quel choc d'arriver dans la Médina après 2 jours en mer ! Tous les gens en mouvement, les bruits des mobylettes, l'appel à la prière, les odeurs de nourriture, le dépaysement est total !

Nous pensions rester trois jours avant de partir vers les Canaries mais une forte houle est attendue, impossible de sortir de la rivière avant une semaine. Avec nos amis québécois rencontrés à Gibraltar, nous décidons de nous offrir une escapade de deux jours à Marrakech ! Nous parcourons la ville, encore une fois émerveillés. Je n'aurais pas imaginé voir tout cela pendant ce voyage en voilier ! Pas de regret, le Maroc était une bonne option. La fenêtre pour les Canaries est ouverte. Nous quittons Bouregreg avec cinq bateaux faisant tous route vers Lanzarote. Notre première grande navigation du voyage peut commencer. »