Actualités

The LoveBoat #7 : La transat

08/02/2016 - Jeanneau

Le récit que nous attendions tous sur la transat de Sarah et Sébastien, un couple qui a tout quitté pour une Transatlantique en Sun Légende 41?

« Départ en flottille de Mindelo : près de 10 bateaux partent la même journée que nous ! Nous sommes contents d'être accompagnés. Les bateaux échangent par radio et nous contactons Deep Blue, un bateau anglais qui se rend aussi à la Barbade.

La transat et son lot d?émotions

Première nuit et premiers poissons volants qui atterrissent sur le pont, nous sommes bien en transat ! Les journées sont très chaudes et les nuits très humides mais la lune commence à être avec nous, les quarts sont plus agréables. Nous naviguons avec génois et grand-voile et nous enchaînons les prises de ris. Le vent est bien établi au nord-est mais sa force varie beaucoup.

Le 6ème jour, le vent tombe nous affalons alors la Grande Voile et naviguons uniquement sous spi. La nuit sera magique : surfs à 9 n?uds, The Love Boat n'a jamais été aussi vite ! Le vent monte à 20 n?uds de vent, nous affalons dans la nuit, la man?uvre est rodée. A 6h du matin, un bateau apparait sur l'AIS : c'est Deep Blue ! Incroyable, nous nous retrouvons à 3 milles d'écart en plein milieu de l'Atlantique. C'est un grand évènement pour nous qui sommes seuls depuis plus d'une semaine. Le même jour, nous pêchons notre première dorade coryphène. Petite mais délicieuse !

A mi parcours, le vent forcit encore. Nous passerons deux jours sous génois seul et plus abattus. Cette allure est très fatigante, le bateau roule beaucoup trop pour nous. Bien que nous soyons complètement amarinés et à l'aise à bord, nos corps commencent à être fatigués de tous ces mouvements, ils sont sans cesse sollicités. Et un peu de stress pour moi ; nous prenons notre première déferlante dans le cockpit... Heureusement, les jours précédant l'arrivée seront plus calmes et The Love Boat glisse à une moyenne de 6,5 n?uds ! Terre en vue, quelle émotion après 15 jours de mer !

Un bilan très positif

Aucun problème technique, du vent et pas de moteur, une vie au rythme des quarts, nous avons passé un très beau moment en amoureux. Au mouillage devant une plage de rêve, nous fêtons maintenant cette aventure avec l'équipage de Deep Blue ! »