Quand l’habitat repousse les limites et les murs

Les constructeurs de mobil-homes connaissent bien cette contrainte légale qui limite l’espace de leurs constructions à un strict 40 m². Pour bénéficier du statut particulier de résidence de loisirs, pas de dérogation possible sur les volumes extérieurs. Un véritable casse-tête qui oblige les marques à rivaliser d’ingéniosité pour gagner les quelques centimètres supplémentaires qui changeront la donne sans enfreindre la réglementation.