Nos engagements pour l’environnement

Conscient des impacts environnementaux de ses activités, le Groupe Beneteau s’est engagé à les identifier, les maîtriser et les diminuer.

Cela passe notamment par la mise en œuvre de plans d’actions déployés sur tous ses sites (diminution des rejets dans l’air, réduction des déchets, éco-conception des bateaux et des hébergements, protection de la biodiversité…).

Quelques chiffres :

  • 100% des sites SPBI sont certifiés ISO 9001 (qualité), 140001 (management environnemental) et 50001 (performance énergétique)
  • 95% des matériaux utilisés dans l’habitat sont recyclables
DIVISION BATEAU Une approche à 360° en 7 axes

1. L’écoconception

L’analyse du cycle de vie de nos bateaux permet d’identifier et de mesurer les différents impacts environnementaux liés à sa conception, sa production, son utilisation durant 40 ans et sa déconstruction afin de formuler les propositions d’écoconception pour les nouveaux modèles à venir.

2. La construction

Dans le cadre des certifications ISO 14001 (management environnemental) et 50001 (performance énergétique), SPBI s’est donné pour objectif de réduire de 10% la consommation d’acétone, de 3% la génération de déchets dangereux et de 3% celle de déchets non dangereux par heure travaillée.

En 2017-2018, les émissions de composés organiques volatils (COV) ont baissé de plus de 10% grâce au développement des techniques d’injection et d’infusion, ainsi qu’à l’utilisation industrielle de résines à faible teneur en COV. L’efficacité énergétique des sites de production a été améliorée, réduisant de 2% les émissions de CO2 liées aux consommations d’énergie l’an passé. En 4 ans, c’est un gain réalisé de 28% en performances énergétiques. Le taux de valorisation et de recyclage des déchets non dangereux est de 74% et continue de progresser chaque année.

3. Les matières premières et les achats

Les principales ressources utilisées par l’activité Bateau sont les produits parapétroliers (matériaux composites utilisés pour les coques, ponts et petites pièces) et le bois (aménagements intérieurs).

Le Groupe poursuit les actions visant à maîtriser et réduire l’utilisation des résines et des gel coats, ce qui a permis une réduction de 5% en 2017-18. Le bois utilisé provient majoritairement de forêts éco-gérées et possède un label PEFC ou FSC. Les ébénisteries du Groupe ont mis en place des plans d’action qui optimisent les plans de débit, réduisent la consommation et les rebuts, revalorisent la totalité des déchets de bois.

4. Les conditions d’utilisation et de maintenance

Une part importante des impacts environnementaux du bateau est liée à ses conditions d’utilisation et de maintenance. Les équipes du Groupe Beneteau ont travaillé ensemble pour définir les actions de sensibilisation auprès des plaisanciers. Les bonnes pratiques en matière de maintenance sont venues étoffés le manuel d’entretien à destination des clients et des concessionnaires.

5. La déconstruction

Le Groupe Beneteau a engagé une étude de recyclabilité de ses bateaux, en lien avec la mise en place en France de la filière de déconstruction des bateaux de plaisance.

Plus d’infos sur la filière de déconstruction auprès de l’éco-organisme APER www.aper.asso.fr

6. Les transports internes

Avec un maillage de 13 sites de production en Vendée, les équipes supply chain ont mis en place un indicateur de km parcourus par les navettes internes afin de pouvoir intégrer ce paramètre lors de la prise de décision industrielle.

7. L’implication des collaborateurs

Elle est déterminante pour permettre de changer les comportements. Covoiturage, limitation des plastiques à usage unique, compost réalisé à partir des déchets alimentaires des restaurants d’entreprise, les initiatives sont nombreuses et locales.

Division Habitat Un engagement responsable depuis 2005

Depuis 2005 chez O’HARA rejoint en 2008 par IRM, cet engagement nécessite de suivre chaque étape de la vie de nos mobil-homes. L’intégralité de nos mobil-homes sont recyclables et ils bénéficient des avancées de l’éco-conception pour réduire leur impact environnemental tout au long du cycle de vie. Les 8 sites de production de la division Habitat sont implantés au plus près des clients et sont engagés dans la démarche ISO 14001.

1. Mesurer et réduire les impacts du mobil-home

L’éco-profil est l’outil de mesure développé par la division Habitat pour mesurer l’impact du mobil-home et améliorer constamment sa conception. Il s’agit d’un système de notation unique fondé sur 70 critères environnementaux qui suit tout le parcours de vie du mobil-home. L’éco-profil permet aux équipes de développement produit de connaître l’impact de chaque gamme de produits et d’améliorer ses critères d’écoconception.

2. Choisir des matériaux sains

Le procédé de construction de nos mobil-homes s’inspire du DTU31.2 de la construction de maisons et bâtiments à ossature bois. Le linoleum utilisé est classé A+ sur l’échelle des émissions dans l’air intérieur. Les bois composant l’essentiel de nos produits sont issus de forêts éco-gérées. Les matelas en mousse sont labellisés Oeko Tex pour leur recyclabilité garantie et valorisation assurée (par exemple en isolant technique ou protection anti-choc). Nous privilégions les achats issus de matériaux recyclés pour les aquylux, les gouttières ou encore les angles de bardage.

3. Garantir la sécurité

Certifiés d’après la norme européenne EN 1647, nos mobil-homes répondent à 180 points de contrôle garantissant le respect des exigences de santé et de sécurité. L’attestation de conformité est délivrée pour chaque modèle par un organisme indépendant.

4. Réduire les consommations à l’année

Nous traquons toutes les réductions possibles sur nos mobil-homes :

  • en eau grâce aux chasses d’eau double débit et aux limiteurs de débit,
  • en électricité en choisissant des équipements Classe A+,
  • en utilisant des LEDs sur tous les points lumineux et des ampoules basse consommation à l’extérieur.

Nous conseillons nos clients gestionnaires de campings lors de la mise en place de la Gestion Technique Centralisée sur l’ensemble de leur site (restaurants, sanitaires, espaces aquatiques, parc de mobil-homes, etc). La GTC permet de piloter les équipements pour optimiser leur fonctionnement et réduire les consommations énergétiques.

5. Protéger et préserver les sites naturels

Nombre de campings sont installés dans des sites naturels remarquables, d’une incontestable qualité environnementale. Aujourd’hui la quasi-totalité des établissements d’hôtellerie de plein air est signataire de la Charte nationale d’intégration paysagère des campings.

6. Assurer la déconstruction du mobil-home en fin de vie

Grâce à Eco Mobil-Home, l’éco-organisme du mobil-home, les propriétaires professionnels et particuliers disposent d’une filière établie pour traiter et valoriser les déchets issus de la déconstruction des mobil-homes.