Les concours architecturaux

Chaque année depuis six ans, la Fondation lance un concours auprès des écoles d’architecture, d’ingénierie, de design et d’art sur des sujets touchant à l’environnement et à l’innovation.

Ce concours incarne la volonté de la Fondation de réfléchir aux enjeux de demain : un mode de vie respectueux du milieu marin, l’habitat alternatif, les économies d’énergie.

Concours 2019 : le camping et son environnement

En 2019, les étudiants ont étés challengés sur l’imagination de nouveaux aménagements et espaces de vie dans les campings.

Avec la division Habitat du Groupe Beneteau et la FNHPA (Fédération nationale de l’Hôtellerie de plein air), la Fondation d’entreprise Beneteau a proposé aux étudiants de repenser l’environnement de l’hôtellerie de plein air, en prenant en compte les nouvelles pratiques et nouveaux besoins des usagers. Les étudiants européens ont réfléchi sur des solutions environnementales d’aménagement paysager et d’agencement de la vie au sein du camping. Le modèle choisi est un camping, existant ou non, de 3,5 ha avec 90 emplacements d’hébergement et des espaces communs (accueil, restauration sanitaires et point d’eau pour la baignade).

1er prix : Camping au fil Dore

Clément Bougerol : ENS d’Architecture de Clermont-Ferrand

Clément a su conquérir le jury d’experts grâce à son projet de camping implanté au sein d’un village de la vallée de la Dore. Situé à St Gervais- sous Meymont dans la vallée de la Dore, ce camping est un bel exemple d’intégration au sein d’un village de 240 habitants afin de lui donner un nouveau souffle. Le jury a apprécié particulièrement la nouvelle utilisation d’infrastructures existantes : la voie de chemin de fer ou la gare et la valorisation des espaces naturelles comme la vallée de la Dore.

2ème prix : Hétérotopies habitées

Lucas Michel : ENS d’Architecture de Marseille

L’Hétérotopie est le lieu de l’utopie et Lucas le situe à Port Saint Louis du Rhône. Ce projet prend place sur un camping existant et aujourd’hui abandonné. Avec une analyse particulièrement précise du territoire, de ses aménagements et de son évolution due aux changements climatiques, Lucas Michel nous propose ici d’accepter le risque d’inondation avec une architecture adaptée.

3ème prix : Le camping de Guise

Zélie Davodeau, Sylvain Huchet , Julien Ponsard : ENS d’Architecture de la Ville et des Territoires

Ce projet est une réflexion sur l’évasion collective, inspiré par le familistère construit sur la commune de Guise par J-B.A Godin. Cet industriel avait créé des logements mais aussi des lieux de rencontre pour ses salariés. Ce projet a donc pour objectif de recréer cet esprit avec un espace de vie accessible en toute saison qui soit un lien entre la vie locale et l’ailleurs.

Concours 2018 : conception et design d’un catamaran moteur

En 2018, le jury a récompensé trois projets et attribué un prix spécial.

Le concours portait sur la conception et le design d’un catamaran moteur. En prenant en compte le développement de la plaisance et les avancées technologiques, les étudiants ont redoublé de créativité pour concevoir un catamaran moteur innovant en terme de design.

1er prix : le Nouvel Horizon

Antoine Capaldi, Tanguy de Bonnieres, Aurel Bonnin : ENSA Nantes

Avec des étraves au profil tranchant, ce double coque permettant d’aller à 20 nœuds devient une villa au moment du mouillage. Tout en ayant des propriétés hydrodynamiques, grâce à la plateforme modulable qui permet un gain d’espace de 40 %, l’espace à vivre est grand et confortable. Afin de préserver l’environnement, la propulsion est hybride et des cellules photovoltaïques sont intégrées aux baies vitrées. Le jury a apprécié ce catamaran au design novateur avec des espaces à vivre qui semblent particulièrement généreux

2ème prix : le Dyseis

Paul Gauthier, Nina Girola, Théo Richard : ENSAAMA Paris

Le Dyseis est pensé dans une dynamique de déploiement et d’expansion : “ce catamaran se développe dans une logique de loisirs de plein air jusqu’à la plongée sous-marine…pour vivre non pas sur mais avec l’eau.” Grâce à un système de plateformes et de pontons qui se déploient, ce catamaran se transforme au mouillage en une véritable plateforme de loisirs sur la mer. Respectueux de l’environnement (panneaux solaires, éoliennes), c’est l’aspect convivial du projet que le jury a voulu récompenser.

3ème prix : One Water Home

Raphaël Veneau, Célia Chotard, Van Albert Phan, Jérémy Grousson : The Sustainable Design School Nice

Le concept du One Water Home s’appuie sur un travail de recherche très complet en matière d’environnement pour développer un catamaran durable, recyclable, démontable et modulable. Conçu pour être entièrement démontable pour optimiser son recyclage, One Water Home est à la fois réparable et réutilisable en habitat d’appoint. Ce concept fort et novateur permet une déclinaison des produits tout en préservant l’environnement et en créant des espaces à vivre agréables. Cette approche globale et novatrice a particulièrement été remarquée par le jury.

Prix spécial : le Surfboat

Thibault Hiss : ENSAAMA Paris

Le Surfboat s’adresse aux passionnés de sensations fortes et de libertés. Dédié aux surfeurs, son design sportif à l’image de son concept permet à ses usagers de se rendre sur les meilleurs spots de surf rapidement. Ce choix radical de dessiner un bateau autour d’une activité nautique a suscité un intérêt tout particulier de la part du jury qui a voulu récompenser cette approche en accord avec les tendances actuelles des nouveaux plaisanciers.

Concours 2017 : la conception d’un catamaran

En 2017, trois projets ont été récompensés par le jury. Les étudiants ont travaillé sur un projet de catamaran à voile de 30 à 40 pieds dont la conception intègre le design, le confort de vie et des systèmes innovants à bord.

1er prix: Le Colibri

Le Colibri, imaginé par Victor Donnard de l’école d’architecture de Nantes, propose la conception d’un catamaran le plus économique, le plus léger et le plus écologique possible, véritable point de convergence entre la voile sportive et celle de loisir. La somme de 6000 euros a été allouée à ce premier prix pour le récompenser.

1er prix ex-aequo : Héol

Héol, porté par Camille Richard, Cyprien de Hautecloque et Pierre Betbeder de l’école Olivier de Serres, a obtenu le premier prix ex-aequo. Les étudiants ont dessiné un bateau autosuffisant en énergie, avec des voiles photovoltaïques et un moteur électrique. Tout y est conçu pour favoriser la lumière à l’intérieur et l’optimisation de l’espace grâce à une astucieuse asymétrie (le catamaran est fermé sur un côté).

3ème prix : Follow the summer

Follow the summer, un projet de Andreas Kamaris, Pascal Amar, Adriano Ruta et Pauline Fossiez de l’école Rubika, a reçu le deuxième prix et la somme de 4000 euros. A partir d’une étude de marché très documentée, les étudiants ont imaginé un catamaran d’une grande élégance, tout en rondeur, pour un style de vie « dedans-dehors ».