Les concours architecturaux

Chaque année depuis six ans, la Fondation lance un concours auprès des écoles d’architecture, d’ingénierie, de design et d’art sur des sujets touchant à l’environnement et à l’innovation.

Ces concours incarnent la volonté de la Fondation de réfléchir aux enjeux de demain : un mode de vie respectueux du milieu marin, l’habitat alternatif, les économies d’énergie.

Concours 2019 : le camping et son environnement

L’hôtellerie de plein air reste la première destination de vacances en France. Or les pratiques et besoins des usagers ont évolué et demandent à repenser cet environnement. Il s’agira donc pour les participants d’imaginer de nouveaux aménagements paysagers et d’agencer la vie au sein du camping.

Pour participer :

Le dossier de candidature est à renvoyer complet à l’adresse concours.beneteau@gmail.com jusqu’au 10 septembre 2019 minuit, date et heure d’envoi de l’email faisant foi.

Règlement du concours (PDF)
Brief du concours (PDF)
Fiche de candidature (Word)

 

Concours 2018 : conception et design d’un catamaran moteur

Le concours porte cette année sur la conception et le design d’un catamaran moteur. Tout en prenant en compte l’évolution, le développement de la plaisance et les avancées technologiques, il est proposé aux étudiants un concours de créativité sur la conception d’un catamaran moteur innovant en terme de design.

Pour participer :

Le dossier de candidature est à renvoyer complet à l’adresse concours.beneteau@gmail.com jusqu’au 14 octobre 2018 minuit, date et heure d’envoi de l’email faisant foi.

Règlement du concours (PDF)
Brief du concours (PDF)
Fiche de candidature (Word)

Concours 2017 : la conception d’un catamaran

En 2017, trois projets ont été récompensés par le jury. Les étudiants ont travaillé sur un projet de catamaran à voile de 30 à 40 pieds dont la conception intègre le design, le confort de vie et des systèmes innovants à bord.

1er prix: Le Colibri

Le Colibri, imaginé par Victor Donnard de l’école d’architecture de Nantes, propose la conception d’un catamaran le plus économique, le plus léger et le plus écologique possible, véritable point de convergence entre la voile sportive et celle de loisir. La somme de 6000 euros a été allouée à ce premier prix pour le récompenser.

1er prix ex-aequo : Héol

Héol, porté par Camille Richard, Cyprien de Hautecloque et Pierre Betbeder de l’école Olivier de Serres, a obtenu le premier prix ex-aequo. Les étudiants ont dessiné un bateau autosuffisant en énergie, avec des voiles photovoltaïques et un moteur électrique. Tout y est conçu pour favoriser la lumière à l’intérieur et l’optimisation de l’espace grâce à une astucieuse asymétrie (le catamaran est fermé sur un côté).

3ème prix : Follow the summer

Follow the summer, un projet de Andreas Kamaris, Pascal Amar, Adriano Ruta et Pauline Fossiez de l’école Rubika, a reçu le deuxième prix et la somme de 4000 euros. A partir d’une étude de marché très documentée, les étudiants ont imaginé un catamaran d’une grande élégance, tout en rondeur, pour un style de vie « dedans-dehors ».

Concours 2016 : Le quartier flottant

En 2016, les étudiants ont travaillé sur la problématique du quartier flottant : une des solutions à moyen terme pour répondre à la problématique de densité urbaine.

Martin Bedier, étudiant en 5ème année à l’Agrocampus Ouest, et Martin Painsar, architecte à l’école nationale supérieure d’architecture de Paris Belleville, ont été récompensés pour leur projet « Aux rythmes de la nature ». Ils ont su allier tradition des maisons de pêcheurs et innovation en matière de développement durable et biodiversité.

Les communautés urbaines de Nantes et Bordeaux, ainsi que le ministère du Logement par le biais du PUCA, ont manifesté un vif intérêt pour les travaux des lauréats du concours 2016. La Fondation les accompagne dans leurs premières démarches afin de faciliter les échanges. Grâce à la Fondation, Martin Bédier et Martin Painsar ont créé leurs entreprises pour répondre à des premières collaborations avec Kaufmann & Broad, la SAMO (Groupe SNI).

Concours 2015 : Habitat alternatif

La Fondation cherchait à imaginer un habitat alternatif de moins de 20 m² et autonome dans sa production d’énergie. Elle a retenu Matthieu Blond pour son concept « Palace ».